• Virginie b.

Transformation



Ce matin, après mes rituels dont je vous parlerais peut-être une prochaine fois, je m’assois à mon bureau pour commencer à « travailler » (un jour je vous dirais aussi pourquoi je mets des guillemets !).

A ce moment là j’ai beaucoup de choses en tête, différents projets qui se bousculent au portillon pour être les premiers sur ma to do list.


Vigilance


A la place de mon agenda, je prends une feuille blanche, à l’horizontal et je note, là où mon stylo se pose, ce qui me vient. J’écris un sujet, puis un autre.


Arrêt


Je me questionne car j’ai sentis quelque chose. Je n’ai rien verbalisé, il n’y a pas eu de mots dans ma tête. C’est mon ressentis qui m’a alerté. Ce serrement à l’intérieur de mon corps (plus ou moins subtil en fonction du sujet) que j’ai appris à reconnaître au fil du temps et de l’observation de moi-même.

Ce ressentis, en mots, il se traduirait par « il faut ». J’ai alors souligné en rouge ces deux sujets et je me suis dis : ok, maintenant que tu as posé ça, qu’est-ce qui vient ?

Ont alors émergé deux autres sujets, dont le premier : peindre. Et là, le ressentis dans mon corps n’était plus du tout le même. Au lieu du serrement, j’ai ressentis de l’expansion, de l’énergie, de la chaleur, de l’élan.


C’était maintenant.


J’ai pris le temps de noter les autres sujets qui venaient derrière, de les souligner intuitivement en couleur et j’ai tout posé. J’ai sorti mon carnet, ma peinture, mes pinceaux. Je me suis installée.


Et je me suis laissé agir.


C’est à dire qu’à ce moment là, la peinture, via mon corps, mes mains, est un média d’expression de mon être. Je ne réfléchis pas aux couleurs que je choisis, aux formes que je vais faire. Je vois avec mes yeux ce que mon être est en train de créer au fur et à mesure que cela apparait sous mes yeux. Je n’ai pas de volonté de résultat ou de « faire beau ». Je découvrirai à la fin à quoi cela ressemble. C’est le vécu créatif qui est à vivre, à ce moment là. Et quand le flow est terminé, cela s’arrête, net. C’est terminé, rien à ajouter. J’ai vécu ce que j’avais à vivre. Je peux ranger ma peinture, laver mes pinceaux et poursuivre ma journée !


Il me vient à chaque fois, pendant ou après, un mot qui vient comme nommer ce qu’il vient de se passer. J’ai bien conscience que ce n’est pas un titre que je donne à mon dessin. C’est une clé de compréhension que je me donne intuitivement afin que la part de moi qui fonctionne avec les mots puisse collaborer avec ma part intuitive. Ce matin c’était Transformation. Alors oui ce mot me parle et m’aide à voir.


Je prends alors le temps de regarder ce que je viens de créer, de produire. Je ressens de l’amour. Comme une mère à qui son enfant vient d’offrir un dessin et qui voit bien au delà de la forme. Comme un maître envers son disciple dont les questions lui rappellent le chemin qu’il a lui-même parcouru. Comme un enfant qui s’émerveille, s’étonne et se questionne devant quelque chose qu’il voit pour la première fois.


J’ai pris des années pour m’autoriser, pour lâcher le « je ne sais pas dessiner ». J’ai pris des années pour lâcher l’idée du résultat, lâcher le désir de perfection, lâcher la comparaison, lâcher la honte de ne pas réussir à faire quelque chose de « beau ».


Lâcher


Lâcher d’abord de moi à moi. Me laisser agir, vivre tout ce processus de création. Garder tout ça bien au chaud, bien à l’abris des regards. Et puis un jour, sans m’en rendre compte, oser montrer à d’autre yeux que les miens, et voir que j’étais toujours vivante !


Et puis l’élan suivant, celui du partage de la compréhension du processus d’évolution. Ici dans mes mots, textes, poésie. Egalement en accompagnement de transmission pendant lesquels j’apporte aux personnes qui se sentent appelées tout ce que j’ai acquis par apprentissage et expérience (bien au-delà du savoir théorique). Je transmets, de coeur à coeur, dans l’intention d’une plus grande conscience de soi qui amène, confiance, estime et amour de soi afin de s’incarner pleinement dans sa vie.


Etre soi et personne d’autre.


Avec coeur ♡

Virginie


Photo : "Transformation" Virginie Bourdeau 04.02.2021


www.virginiebourdeau.com